Sonja Edye Consulting

  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon

© 2015 by Sonja Edye. Proudly created with Wix.com

 

Sonja EDYE

consultante culinaire

Blog

Une cuisine végétarienne inspirante et gourmande qui donne envie d’essayer !

April 27, 2018

 

 

Cet article participe à l’événement interblogueurs, organisé par Olivier Roland du site Blogueur Pro. Olivier Roland lance le défi d’écrire un article portant sur la thématique; “votre meilleure astuce pour faire agir votre audience?”

 

Olivier Roland est une personnalité inspirante de la blogosphère,  j’écoute ses vidéos pour les rebelles intelligents et je lis régulièrement ses articles. J’ai particulièrement aimé l’article portant sur les blogs anglo-saxons étonnants, parce que je me reconnais totalement dans ces profils et dans les valeurs qu'ils véhiculent.

 

J’ai donc décidé de relever le défi ! C'est parti!

 

De l’idée d’un guide pratique de cuisine végétarienne destinée aux carnivores

 

C’est vrai que c’est surprenant! J’étais moi-même très attirée par la viande.

Tout cela est parti d’un défi! Celui de cuisiner végétarien dans le cadre d’une formation

Pour cela, je suis devenue végétarienne. J’ai réalisé que manger végétarien me donnait plus d’énergie, que j’avais une meilleure digestion et que je me sentais moins fatiguée.

 

Changer d’habitude alimentaire est un DEFI ! Je crois que l’être humain aime les défis, car cela amène du piment dans la vie. Il est important de proposer quelque chose pour sortir de sa zone de confort, se dépasser, découvrir de nouveaux horizons culinaires s’inscrit dans cette perspective.

 

Voilà, j’invite les personnes à relever un défi et à SE DEPASSER pour un mieux-être.

Est-ce que tu arrives à manger sans viande 1 jour par semaine ? Et comment te sens-tu ?

Es-tu capable de tenter l’aventure 1 semaine ? Qu’est-ce qu’il te faudrait pour y arriver ?

Et maintenant, es-tu prêt pour 1 mois de cuisine végétarienne ?

 

Alors OUI, la cuisine végétarienne m’apporte quotidiennement ;

 

Davantage d’énergie !

Des goûts et des saveurs nouvelles,

L’envie de cultiver mes propres légumes et de créer un jardin perpétuel,

L’envie de découvrir des aliments que je ne connais pas (tofu, seitan, algues)

Une cuisine simple et rapide qui a du goût,

 

Etre ENTHOUSIASTE et avoir envie de transmettre cet enthousiasme à un maximum de personnes sont également des moteurs de changements pour les lecteurs. L’ENTHOUSIASME EST CONTAGIEUX, n’est-ce pas ? Alors vous allez vous dire, la cuisine végétarienne semble rendre cette blogueuse plus heureuse, peut-être est-ce la peine de l’essayer ?

 

Il y a aussi la MOTIVATION PROFONDE, l’envie d’initier et d’encourager le changement alimentaire vers une cuisine végétarienne. Accompagner les professionnels de la gastronomie vers la création de menus végétariens est également au menu !

 

Parvenir à dépasser les CROYANCES LIMITANTES, celles qui pensent que la cuisine végétarienne est fade, pauvre ou qu’elle manque de goût, qu’il y aura forcément une carence, la peur d’avoir faim etc. Cela doit passer par un changement de conscience.

 

Quelle stratégie pour inspirer son audience?

 

Etre crédible,  avoir fait soi-même cette démarche

Je suis une ex-carnivore et pour écrire le livre, je suis devenue végétarienne à 100% !

Les personnes carnivores peuvent s’identifier à mon parcours.  C’est une vraie carte de visite ! Les questions qu’elles se posent, j’ai dû y répondre aussi ! Elles peuvent se dire, « si elle l’a fait, je peux le faire » !

 

Utiliser le même langage gustatif qu’un carnivore

Et oui, les carnivores ont des goûts, des associations spécifiques. Il est important qu’ils puissent retrouver ces repères dans un premier temps dans la cuisine végétarienne.

Les zones de la langue qui sont développées chez les carnivores ne sont pas les mêmes zones que chez les végétariens.

 

C’est pour cela qu’un livre de cuisine végétarienne écrit par un végétarien ne convaincra pas un carnivore qui veut tenter ce régime. Je suis passée par là !

 

Ecrire le livre que j’aurai voulu avoir en me lançant dans cette aventure

Dans ma quête de cuisine végétarienne, j’ai cherché des solutions pour  retrouver ce goût et ces saveurs typiques qui plaisent aux carnivores. Ce passage est important dans la démarche qui vise à changer de régime alimentaire, car il faut laisser aux papilles gustatives le temps de s’adapter et d’apprécier de nouvelles saveurs.

Ainsi, mariner du tofu, utiliser des épices fumées permet de changer ses habitudes alimentaires plus en douceur.

 

Etre un OUTSIDER dans son domaine ou un  modèle de changement

Cela donne de la CREDIBILITE.  C’est aussi cela qui donne envie d’essayer. D’ailleurs, très ironiquement, ce sont majoritairement des carnivores qui ont encouragé l’écriture d’un livre de cuisine végétarienne.

 

Réveiller la curiosité

Ouvrir la voie à une autre façon de penser, de vivre, inviter à la curiosité.  Oui, réveiller la curiosité du lecteur en lui suggérant d’essayer quelque chose de nouveau, de simple et d’accessible qui sera au final bon pour lui.

 

Etre orienté « solution »

Etre à l’écoute et donner des conseils, c’est bien. Rechercher des solutions adaptées à chacun-e, c’est mieux !  Par exemple, le lecteur aura davantage envie de poursuivre l’aventure s’il sent que le coaching proposé tient vraiment compte de ses goûts et de ses spécificités alimentaires.

 

Ecrire des articles INTEMPORELS

C’est-à-dire, des articles qui proposent une vraie démarche progressive vers la cuisine végétarienne. Proposer des articles de qualité donne envie de lire jusqu'au bout. Un vrai questionnement, une recherche d’informations et une analyse pertinente accrocheront davantage les lecteurs.

 

Etre pragmatique

Les recettes proposées ont toutes été testées. Elles sont simples et leur réalisation prend peu de temps, 30 minutes en cuisine ! Le lecteur voit le résultat en photo. C’est très concret !

 

Des conseils accessibles à tous

En voici 3 conseils donnés à quelqu’un qui veut devenir végétarien

 

1/ OSER SE LANCER! Il est important de dépasser la peur de manquer de  protéines, ou d’avoir des carences, par exemple. Les végétariens ont des protéines . . . végétales et le régime végétarien est équilibré, à condition de connaître les bonnes associations.

 

2/ COMMENCER PAR UN PLAT SIMPLE comme des pâtes et le transformer en plat végétarien.  Les spaghettis bolognese deviennent les spaghettis veganese. Pour cela, remplacer simplement la viande hachée par du tofu fumé émietté.  Une autre idée serait d’opter pour des raviolis aux champignons lors du prochain achat.

 

3/ETRE CREATIF ET CURIEUX !

Cuisiner m’amuse.

Cuisiner végétarien amuse beaucoup plus ! Pourquoi ?

Parce que rechercher des goûts, essayer de nouvelles textures et varier les associations. Au bout d’un certain temps, il est surprenant de constater qu’en sortant de sa zone de confort culinaire, cuisiner devient un nouveau terrain de découverte et un magnifique sujet de discussion! Comment cuisiner ce légume ancien qu’est le panais ? Qu’est-ce que c’est ? Des chayottes ? Comment est-ce que ça se cuisine ?  Farcis ? Mais alors, je pourrais les farcir avec des pignons et de la feta ?

 

Ma véritable astuce ?

Ecrire un blog à son image ; nature, simple et surtout AUTHENTIQUE.

Ecouter le lectorat. Leurs questions sont de véritables sources d’inspiration. Ainsi, l’enrichissement est mutuel. PARTAGER des souvenirs, des recettes et des expériences autour de la cuisine renforce le lien social. Partout, la cuisine est au centre de la vie.  Elle est toujours un sujet passionnant de discussion. Lorsqu’une personne se sent écoutée dans ce qu’elle entreprend, elle aura la motivation d’agir par elle-même.  Amener le lectorat à être acteur de son propre changement et lui permettre d’exprimer son POTENTIEL CREATIF pour mettre à jour un savoir-être durable!  Or, la CREATIVITE, -tout comme l’AMOUR- sont indispensables dans une bonne cuisine !

 

Joël Robuchon disait « on ne peut pas faire de cuisine si on n’aime pas les gens ». C’est d’autant plus vrai avec la cuisine végétarienne, car elle nous amène d’abord à s’aimer soi-même.

Effectivement, les grands cuisiniers mettent beaucoup d’amour dans leur cuisine. Cela se ressent dans la nourriture, dans la manière de présenter les plats. Leurs assiettes sont de vraies œuvres d’art !

 

C’est aussi le fameux secret de grand-mère. L’AMOUR des siens qui se retrouve subtilement dans la cuisine. L’AMOUR a un goût culinaire ! Une cuisine qui a de l’AMOUR ? Y aviez-vous déjà fait attention ?

 

La cuisine végétarienne ouvre les papilles à un autre univers !

 

Cuisiner est une forme d’art.  Un art de vivre que je souhaite transmettre, car il réveille le POTENTIEL CREATEUR. Cuisiner végétarien une fois par semaine, et vous vous sentirez mieux ! Pire, en 1 mois. . .  vous y prendrez goût !

Please reload

Featured Posts

Jêune de Pâques avec des jus

March 30, 2018

1/9
Please reload

Archive
Please reload

Follow Me
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon
  • Grey Pinterest Icon